JARDINS DE STYLE
JARDINS           DE           STYLE

Quelques renseignements importants nous sont apportés au cours d'une interview avec Maud Damiens, Ingénieur agronome en charge de la filière oléicole à la Chambre d’agriculture des Alpes-Maritimes:

 

 

Bonjour Maud, merci de ton aimable participation et ton appui professionnel.

Peux tu nous citer pour les Alpes maritimes et le Var, les principales espéces d'oliviers d'où l'on peut obtenir la meilleure huile?


La variété Cailletier est sans conteste la reine des oliviers des Alpes-Maritimes. Elle constitue la quasi-totalité du verger du département et est utilisée en monovariétal pour réaliser la délicieuse huile d’olive de Nice AOP : un fruité mûr aux arômes d’amande, artichaut et fleur de genêt… et les bonnes olives de table ! Dans le Var, c’est la diversité qui prime avec comme variétés majeures les Bouteillan, Cayon, Aglandau et Salonenque qui, avec d’autres variétés, constituent en assemblage des huiles au fruité intense aux arômes d’herbe, feuille de tomate, artichaut, banane… typiques de l’AOC Provence. 

 

 

Selon toi, Si une personne souhaite planter un olivier dans un secteur plus froid, comme par exemple l'arriére pays, quelles variétés lui conseillerais tu ?

 

Dans tous les cas, il faudra renoncer à la plantation d’oliviers dans des secteurs trop froids, systématiquement gélifs et les parcelles mal exposées. L’olivier a avant tout besoin de soleil tout au long de la journée ! Dans les Alpes-Maritimes, cette « limite » est établie au-delà de 700 mètres d’altitude. Le froid peut affecter la production en gelant les olives qui sont alors détériorées et donnent une huile de piètre qualité et l’impossibilité de faire des olives de table. En cas de froid intense, n’importe quelle variété d’olivier peut être sévèrement affectée jusqu’à la remise en cause de la survie de l’arbre, comme cela a été le cas en 1956 et 1986. Certaines variétés sont tout de même réputées pour leur meilleure résistance au froid, comme l’Aglandau par exemple.



 

En matière de parasites, quels sont les principaux ennemis de l'Olivier et que doit-on faire en priorité ?


Les maladies et ravageurs de l’olivier sont nombreux mais n’ont pas tous la même importance en terme d’impact sur les arbres et fruits. Parmi les insectes, citons la mouche de l’olive, la cochenille, la teigne, le psylle, l’otiorhynque, la pyrale du jasmin, les cécidomyies… et parmi les maladies, le champignon œil de paon sur les feuilles, les bactéries sur les bois, etc… La mouche de l’olive reste l’ennemi n°1 de l’oléiculteur !

 

Il est important de bien connaitre (ou faire appel à un « connaisseur » !) non seulement ces agents, mais aussi leur biologie, les méthodes de contrôle adaptées : prévention et intervention en fonction de seuils. La maîtrise de ces problèmes est possible tout d’abord grâce à un entretien régulier des parcelles, mais aussi parfois à l’utilisation de produits phytosanitaires en lutte raisonnée ou biologique. Dans ce cas, la connaissance de l’environnement naturel et celle de la réglementation encadrant ces pratiques sont primordiales.



 

Maud, Où en est-on des traitements soit disant "BIO"?

Pourras t-on, d'après toi, un jour, atteindre l'écologique à 100%, même pour des sujets proche du littoral qui sachons le sont plus vulnérables?


Produire en Agriculture Biologique signifie utiliser uniquement des substances d’origine naturelles pour nourrir les plantes et les protéger : par exemple, des minéraux extraits naturellement, des composts végétaux ou animaux, des molécules issues de plantes ou de bactéries, des insectes utiles…

Jusqu’il y a peu, produire en oléiculture « bio » était difficile sur des secteurs très visités par la mouche de l’olive, car il n’existait pas de solution homologuée en bio et efficace. Par contre, pour gérer la fertilité du sol et les autres principaux problèmes, la bio apportait déjà des réponses intéressantes. Aujourd’hui, plusieurs méthodes bio ont fait leur preuve contre la mouche de l’olive, levant ainsi le dernier frein et encourageant de nombreuses conversions des oléiculteurs au bio ces dernières années.

 

Peux-tu nous dire à l'heure actuelle les traitements bio les plus efficaces? Quand et comment les appliquer? Car n'oublions pas que nous consommons cette huile!


Il s’agit de produits insecticides naturels et de barrières d’argile qui appliqués seuls ou en combiné, aux dates adéquates en fonction des températures, du vent, des pluies et des vols de mouche, et avec un matériel spécifiquement adapté à la particularité de ces produits (dosage, qualité d’application, tenue au lessivage, mode d’action sur la mouche, restrictions réglementaires…) de maîtriser efficacement les attaques. 

 

Un sincère remerciement, Maud pour tes précieux conseils et commentaires trés important,qui j'en suis certain seront retenus.

 

Interview réalisée le lundi 14 janvier 2013:

Une question? une idée perso que vous souhaitez intégrer dans votre jardin?

Des conseils personnalisés?

Je suis à votre écoute

06.51.11.03.71

 

Pour mieux réaliser votre jardin, il est nécessaire de procéder en amont à la conception d’un plan

En savoir plus

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© JARDINS DE STYLE

Site créé avec 1&1 MyWebsite.